Découvrez les aides financières pour personnes handicapées disponibles en France

Afin d’améliorer la qualité de vie et l’autonomie des personnes en situation de handicap, plusieurs aides financières existent en France. Cet article va passer en revue les principales aides disponibles pour les personnes handicapées, parmi lesquelles : l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), la Carte Mobilité Inclusion (CMI) et bien d’autres encore.

Les allocations dédiées aux enfants en situation de handicap

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

Destinée aux parents d’un enfant handicapé, l’AEEH permet de compenser les frais liés au handicap de leur enfant. Pour pouvoir en bénéficier, il faut notamment que le taux d’incapacité de l’enfant soit d’au moins 80 %. Il existe également une condition d’âge, puisque cette aide est limitée jusqu’à 20 ans. L’AEEH est composée d’une allocation de base, à laquelle peuvent s’ajouter des compléments qui sont soumis à certaines conditions.

  • L’allocation de base : le montant de base est fixé à 132,68 € par mois en 2021.
  • Les compléments : ils sont attribués en fonction de critères tels que les besoins de l’enfant, la réduction ou la cessation d’activité professionnelle des parents ou encore l’embauche d’un tiers payant. Le montant varie selon les différents niveaux de compléments accordés, allant de 99,47 € à 1204,40 € par mois en 2021.

Les allocations et prestations pour adultes handicapés

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

L’Allocation aux Adultes Handicapés est une aide financière destinée à garantir un minimum de ressources pour les personnes handicapées. Pour en bénéficier, le taux d’incapacité doit être compris entre 50 % et 79 % assorti d’une restriction substantielle et durable à l’emploi ou égal ou supérieur à 80 %. Le montant maximum de cette allocation s’élève à 903,60 € par mois en 2021.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

Objectif de la PCH est de compenser les conséquences liées au handicap et ainsi, de favoriser l’autonomie des personnes concernées. Elle peut couvrir plusieurs types de dépenses, telles que les aides humaines, techniques, aménagement du logement ou du véhicule, frais de transport et bien d’autres encore. Pour y prétendre, il faut avoir moins de 60 ans, présenter un taux d’incapacité d’au moins 80 % ou se situer entre 50 % et 79 % avec une restriction substantielle et durable à l’emploi.

La Carte Mobilité Inclusion (CMI)

La Carte Mobilité Inclusion est une carte qui facilite la vie quotidienne des personnes handicapées en leur donnant accès à certains droits comme la priorité dans les files d’attente, le stationnement sur les places réservées, l’utilisation des transports en commun, etc. Elle se substitue aux anciennes cartes de priorité, de stationnement et d’invalidité. Cette aide ne présente pas de condition de ressources et peut être accordée selon différents critères.

Les prestations spécifiques pour adultes handicapés

La Majoration pour la Vie Autonome (MVA)

La MVA est une aide complémentaire pour les personnes handicapées bénéficiaires de l’AAH ayant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 %. Cette prestation vise à compenser les frais liés au logement indépendant et est attribuée sous certaines conditions. Le montant de la MVA est fixé à 104,77 € par mois en 2021.

Le Complément de Ressources (CR)

Cette prestation a été mise en place pour les personnes qui ne peuvent absolument pas travailler du fait de leur handicap. Le CR est destiné à assurer une compensation supplémentaire pour les bénéficiaires de l’AAH avec un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Il permet un complément financier jusqu’à 179,31 € par mois en 2021.

Fonds départemental de compensation du handicap et aides à l’emploi

Fonds départemental de compensation du handicap

Les Fonds Départementaux de Compensation du Handicap sont destinés à prendre en charge une partie des dépenses liées au handicap qui ne sont pas couvertes par les autres prestations. Il appartient à chaque département de fixer ses propres critères d’attribution et les montants accordés.

L’emploi des travailleurs handicapés

Les travailleurs handicapés bénéficient d’aides spécifiques pour faciliter leur insertion professionnelle. Parmi elles, on peut citer :

  • L’aide à l’accueil et à l’intégration : elle vise à préparer la personne handicapée à occuper un emploi et à l’accompagner dans sa prise de poste.
  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) : cette allocation est destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et permet de financer les aides nécessaires à la réalisation des activités quotidiennes.

Le rôle de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH)

La CDAPH a pour mission principale d’évaluer les besoins des personnes handicapées et de déterminer les droits auxquels elles peuvent prétendre. Elle est chargée d’attribuer différentes aides financières mentionnées ci-dessus comme l’AEEH, l’AAH, la PCH ou encore la CMI.

Ainsi, diverses aides financières pour personnes handicapées offrent un soutien précieux pour améliorer la qualité de vie et favoriser l’autonomie des personnes concernées. Chacune de ces prestations répond à des critères d’attribution spécifiques et peut être complétée par d’autres aides locales ou départementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut