Guide pratique des dimensions d’une place de stationnement pour personnes handicapées

Dans notre société, l’accès aux espaces publics pour les personnes à mobilité réduite est un enjeu majeur afin de garantir leur autonomie et leur intégration. Au-delà des obligations légales existantes, prendre en compte le besoin de places de stationnement adaptées pour les personnes handicapées relève d’une démarche responsable et inclusive. Dans cet article, nous détaillerons les dimensions spécifiques qui s’appliquent aux places “dimension place handicapée” ainsi que les différentes configurations possibles.

Les réglementations en vigueur concernant les dimensions des places pour personnes handicapées

Les règles relatives aux dimensions des places de stationnement réservées aux personnes handicapées sont définies par différentes normes et réglementations, principalement issues de la loi Handicap du 11 février 2005 et de son décret d’application du 17 mai 2006, mais aussi de diverses normes techniques françaises (NF) et européennes. Ces dimensions ont été pensées pour assurer le confort et la sécurité des personnes à mobilité réduite lors de la manoeuvre de leur véhicule, ainsi que pour faciliter leur accès au trottoir et aux établissements recevant du public (ERP).

Dimensions minimales des places de stationnement pour personnes handicapées

Largeur et longueur de la place

La dimension minimale d’une place de stationnement réservée aux personnes handicapées doit être de 5 mètres de long et 3,30 mètres de large. Cette largeur permet de laisser suffisamment d’espace pour que les personnes à mobilité réduite puissent sortir de leur véhicule et se déplacer sans encombre, même si elles sont accompagnées d’un fauteuil roulant ou d’une canne.

Marge de manoeuvre latérale

En plus de la largeur de 3,30 mètres, il est nécessaire de prévoir une marge de manoeuvre latérale supplémentaire de 1,20 mètre afin de faciliter le déplacement des personnes handicapées au niveau du trottoir. Ce trottoir doit être bien entendu aménagé et accessible pour permettre l’accès aux ERP voisins.

  Comprendre les différents types de handicaps : moteur, sensoriel, auditif et visuel

Aire de chargement et déchargement

Pour garantir un accès optimal au véhicule, il est recommandé de disposer d’une aire de chargement et déchargement des personnes et de leurs équipements (fauteuils roulants, scooters électriques, etc.). Cela évite toute complication lors de la montée et la descente du véhicule, et contribue à rendre le stationnement plus confortable pour les usagers concernés.

Variations possibles selon les situations et configurations de stationnement

Places en épi ou en bataille

Lorsque les places de stationnement sont disposées en épi ou en bataille, c’est-à-dire en angle par rapport à la bordure, les dimensions minimales restent inchangées : 5 mètres de long et 3,30 mètres de large. Toutefois, afin de faciliter les manoeuvres d’accès et de sortie de la place, il est recommandé de prévoir une largeur légèrement supérieure à 3,30 mètres.

Places en parallèle à la bordure

Dans le cas où les places sont disposées en parallèle à la bordure, leur largeur doit également être au minimum de 3,30 mètres. Cependant, la longueur de ces places peut être ajustée en fonction des contraintes matérielles présentes sur site et des possibilités offertes par l’agencement des autres places. Dans ce type de configuration, il est particulièrement important de veiller à la mise en place d’une aire de chargement et déchargement de 1,5 mètre minimum pour permettre aux personnes handicapées un accès fluide et sécurisé à leur véhicule.

Marquage au sol et signalisation des places réservées aux personnes handicapées

En plus des dimensions réglementaires, il convient également de respecter certaines normes en matière de marquage au sol et de signalisation des places destinées aux personnes handicapées. D’abord, le marquage des places “dimension place handicapée” doit obligatoirement comporter :

  • un symbole représentant une personne en fauteuil roulant
  • des bandes bleues entourant la place
  • la mention “Réservé GIG-GIC”
  L'augmentation de la pension d'invalidité Catégorie 2 en 2024

Cette signalisation doit être clairement visible depuis la voie publique, ainsi que de nuit grâce à un éclairage adapté. Enfin, une signalétique verticale rehaussée par le dessin du fauteuil roulant et mentionnant “Stationnement réservé” doit être fixée à proximité de la place.

L’aménagement d’espaces de stationnement adaptés aux personnes à mobilité réduite est un élément essentiel pour favoriser leur autonomie et leur intégration dans la vie quotidienne. Le respect des dimensions minimales telles que décrites dans cet article ainsi que leurs éventuelles variations en fonction des situations contribue à assurer la qualité de ces aménagements et à faciliter le quotidien des usagers concernés.

Retour en haut