Accueil Création Pourquoi développer son entreprise en Turquie ?

Pourquoi développer son entreprise en Turquie ?

par Blog Corporate
Recrutement en Turquie

Vous avez comme projet professionnel de monter votre propre entreprise ? Pourquoi pas en Turquie !? Développer son entreprise sur le territoire de ce premier partenaire de la France garantit la réussite de tous vos projets professionnels. Ce pays possède effectivement de nombreux avantages à bénéficier sur ce plan. Découvrez lesquels.

Deux types d’entreprises en Turquie

Avant d’en arriver à l’étape du recrutement en Turquie, il est préférable d’en savoir plus sur les types d’entreprises que vous pouvez y monter.

En effet, selon le Code du Commerce turc, vous avez le droit de créer deux formes légales d’entreprises, que vous soyez résident ou étranger. Il s’agit de :

  • La société limitée : c’est la forme légale d’entreprise turque la plus simple à monter et donc la plus populaire pour toutes les petites et moyennes entreprises. Sa création nécessite au moins 2 associés et 5 000 lires turques en capital ;
  • La société par actions : si vos projets sont de plus grande envergure, l’entreprise requiert un minimum de 5 associés et un capital de 50 000 lires. Vous devez également déclarer votre société par actions et acquérir une attestation de participation pour pouvoir faire un recrutement en Turquie.

À part ces deux types d’entreprises, vous pouvez également monter une entreprise individuelle ou une société en nom collectif, ne requérant aucun capital minimum. Cependant, vous êtes le seul responsable des dettes de votre entreprise. Que ce soit dans la société limitée ou dans la société par actions, la responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports.

Procédures de création d’entreprise et de recrutement en Turquie assez faciles

Comme cité plus haut, le droit d’entreprise turc place les investisseurs étrangers et les Turcs dans la création d’entreprise sur le même pied d’égalité. Il leur impose les mêmes droits et devoirs. Il en est de même pour les procédures de recrutement en Turquie. Seulement, si vous êtes étranger et désirez monter votre entreprise en Turquie, vous devez quand même demander une autorisation spéciale avant d’investir dans le projet.

Quelle que soit la structure légale de votre future entreprise, les procédures pour la créer sont assez faciles. Vous devez premièrement déclarer votre activité auprès du système de déclaration des métiers ou MERSIS. Pour cela, vous devez vous munir de quelques documents importants :

  • Les copies notariées des statuts de votre entreprise obligatoires
  • Les pièces d’identité de tous vos associés ;
  • Votre identifiant fiscal d’entreprise ;
  • Les récépissés bancaires indiquant la déposition de plus de 25% de votre capital en banque et de 0,04% versé à l’autorité de concurrence turque (via la banque centrale ou publique) ;
  • Une déclaration d’engagement valable pour toutes les étapes de votre entreprise.

Recrutement en Turquie

Les coûts de fonctionnement et les lois du travail en Turquie

Le principal intérêt de créer sa propre entreprise en Turquie est de jouir de coûts de fonctionnement assez bas. Néanmoins, vous devez prendre en compte certaines lois du travail en Turquie.

Sachez que le salaire minimum brut en territoire turc est de 1 777 lires.  D’ailleurs, en tant qu’employeur, vous devez faire parvenir à la sécurité sociale et à l’assurance de chômage de chaque employé l’équivalent de 22,5% et 2% de ce montant.

Si le recrutement en Turquie se passe bien, vous ne devez pas faire travailler vos employés plus de 45 heures par semaine, soit moins de 11 heures par jour. Si vous prévoyez des heures supplémentaires, vous devrez les payer 50% de plus que leur salaire de base. Dans le cas d’un travail en jour férié, ce sera le double du montant. Le taux d’imposition sur les dividendes est de 15%. Pour trouver des conseils sur le recrutement, voir ici.

0 commentaire

Laissez un commentaire