Comprendre les enjeux autour des handicapés psychiques

Le terme de handicapé psychique désigne une personne qui présente des difficultés d’adaptation sociale et professionnelle, liées à des troubles mentaux ou du comportement. Dans cet article, nous aborderons les définitions et classifications établies pour appréhender le sujet, ainsi que les principales causes, les difficultés rencontrées par ces personnes et les structures d’aide.

Définition et classification des handicaps psychiques

Le handicap psychique est lié aux troubles du fonctionnement intellectuel et comportemental qui limitent l’autonomie et la sociabilité d’une personne. Il se doit de ce fait être différencié de la déficience intellectuelle, plus connue sous le terme de handicap mental. La déficience intellectuelle concerne principalement les capacités cognitives (compréhension, raisonnement, apprentissage), tandis que le handicap psychique touche plutôt la sphère relationnelle et adaptative.

Handicap psychique : des manifestations diverses

Les troubles psychiques englobent un large éventail de pathologies, incluant des maladies mentales telles que :

  • La schizophrénie
  • Les troubles bipolaires
  • Les pathologies du spectre autistique
  • Les troubles anxieux et dépressifs sévères
  • Les troubles de la personnalité
  • Les addictions

En fonction de la pathologie, les manifestations varient, allant d’altérations du jugement et de l’humeur, à des difficultés plus prononcées dans les interactions sociales, jusqu’à des troubles du comportement invalidants.

Causes et facteurs de risque du handicap psychique

Les causes du handicap psychique sont complexes et multifactorielles. Souvent, elles résultent de l’interaction entre des fondements biologiques, psychologiques et sociaux.

Origines biologiques :

Certaines maladies mentales possèdent des bases génétiques ou neurobiologiques, telles que la schizophrénie ou le trouble bipolaire.

Facteurs psychologiques :

Le développement psychique individuel joue un rôle prépondérant dans l’apparition et l’évolution des troubles psychiques : le vécu personnel, les émotions et les expériences avant tout affectives ont un impact sur la santé mentale.

  Formation pour travailleur handicapé : un levier d'intégration professionnelle

Influences environnementales :

Enfin, différents facteurs de stress (sociaux, familiaux, professionnels…), peuvent aggraver la vulnérabilité des individus face aux troubles psychiques.

Difficultés rencontrées par les personnes atteintes d’un handicap psychique

Les personnes souffrant d’un handicap psychique rencontrent généralement de nombreuses problématiques au quotidien :

  • Difficultés relationnelles : entamer ou maintenir une conversation, décrypter les signaux non verbaux et émotionnels, intégrer des groupes sociaux (famille, amitié, milieu professionnel).
  • Difficultés à prendre des décisions : la confusion et l’incertitude résultant des troubles psychiques rendent souvent difficiles les choix à effectuer dans la vie quotidienne (gestion du budget, choix alimentaires, activités de loisirs…).
  • Difficultés à organiser son temps : certaines pathologies mentales perturbent grandement la relation au temps, ce qui peut entrainer une désorganisation chronique.
  • Gestion des émotions : l’expression et la régulation émotionnelle peuvent être altérées par le handicap psychique.
  • Stigmatisation : elles souffrent fréquemment de discrimination, d’incompréhension et d’isolement social.

Structures d’aide et de soutien pour les personnes handicapées psychiques

Il existe heureusement de nombreuses initiatives et structures dédiées à l’accompagnement des personnes handicapées psychiques et de leurs proches. Ces structures ont vocation à favoriser leur inclusion sociale et professionnelle, à les aider à gérer leur quotidien, à se soigner et à comprendre leurs troubles.

Centres médico-psychologiques :

Les centres médico-psychologiques (CMP) sont des structures spécialisées permettant un suivi ambulatoire des patients atteints de troubles psychiques.

Foyers de vie et résidences :

Les foyers de vie accueillent les personnes handicapées psychiques pour un hébergement à long terme ou temporaire, afin de proposer un cadre sécurisant et adapté.

Services d’accompagnement :

Des équipes pluridisciplinaires (travailleurs sociaux, ergothérapeutes, psychologues…) assurent un suivi individualisé des personnes handicapées psychiques, selon leurs besoins spécifiques.

  Dossier travailleur handicapé : comprendre et optimiser son processus

Associations :

De nombreuses associations œuvrent pour l’inclusion et le soutien des personnes atteintes d’un handicap psychique, ainsi que pour sensibiliser la société à cette problématique.

Favoriser une meilleure compréhension du handicap psychique

Lutter contre les préjugés et valoriser les compétences des personnes atteintes d’un handicap psychique nécessite une prise de conscience collective. Il convient également d’adapter les réponses médicales, sociales et professionnelles aux spécificités des troubles mentaux. Enfin, chacun peut contribuer à une meilleure inclusion des personnes handicapées psychiques en adoptant des attitudes empathiques et bienveillantes.

Retour en haut