Le rôle clé du référent handicap dans l’entreprise

Dans un contexte où la question de l’inclusion des personnes en situation de handicap est de plus en plus présente, le rôle du référent handicap est essentiel. Chargé d’accompagner les travailleurs handicapés en entreprise et de promouvoir une politique inclusive au sein de celle-ci, il joue un rôle stratégique pour l’intégration et le maintien dans l’emploi des personnes concernées.

Qu’est-ce qu’un référent handicap ?

Le référent handicap est un professionnel dont la mission est de faciliter le parcours professionnel des travailleurs en situation de handicap. Il contribue à une meilleure prise en compte de leurs besoins et de leurs attentes, et veille à ce que les employeurs mettent en place des solutions adaptées pour les intégrer et les maintenir dans l’emploi.

Les principales missions du référent handicap

Accompagnement des salariés en situation de handicap

Parmi ses premières attributions, le référent handicap doit être le relais privilégié des travailleurs handicapés. Cela signifie qu’il doit être à leur écoute, les informer sur leurs droits et les aider à formuler leurs demandes d’aménagement de poste ou de formation. Son objectif est de permettre aux travailleurs en situation de handicap de trouver des solutions adaptées à leurs besoins et ainsi améliorer leurs conditions de travail.

Suivi des démarches d’emploi et de formation

Le référent handicap est également chargé de suivre les démarches d’embauche et de formation des travailleurs handicapés. Pour ce faire, il doit s’appuyer sur une bonne connaissance des dispositifs existants et être en lien avec les organismes compétents tels que Pôle emploi, Cap Emploi ou encore les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

  Rouvrir son entreprise après le COVID-19

Sensibilisation et promotion de l’inclusion

Pour favoriser un climat propice à la réussite professionnelle des travailleurs en situation de handicap, le référent doit sensibiliser l’ensemble des collaborateurs à cette thématique. Cela peut passer par la diffusion d’informations via des supports variés (affiches, intranet, etc.), l’organisation d’événements au sein de l’entreprise (journées portes ouvertes, ateliers, conférences) ou encore la mise en place d’un réseau de correspondants handicap.

Conseil auprès de la direction

Dans son rôle de conseiller auprès de la direction de l’entreprise, le référent handicap intervient pour orienter les décisions dans le domaines des recrutements, des formations et des aménagements de postes liés aux situations de handicap. Son expertise permet d’identifier les obstacles et leviers potentiels pour favoriser l’intégration et le maintien dans l’emploi des salariés concernés.

Les compétences requises pour exercer ce poste

Devenir référent handicap demande de posséder certaines compétences clés :

  • Une excellente connaissance des problématiques liées au handicap, notamment en matière d’emploi, de législation et de dispositifs d’aide.
  • Des compétences en communication et en pédagogie pour sensibiliser les salariés aux enjeux du handicap et à ses besoins spécifiques.
  • Une aptitude à l’écoute et à l’accompagnement des personnes, pour comprendre leurs préoccupations et contribuer à leur épanouissement professionnel.
  • Un bon relationnel et une capacité à travailler en réseau, pour pouvoir s’appuyer sur les différents interlocuteurs susceptibles d’intervenir dans le parcours d’un salarié en situation de handicap (organismes de formation, médecins du travail, managers…).

La formation et le statut du référent handicap

Pour exercer en tant que référent handicap, il n’existe pas de diplôme spécifique. Toutefois, plusieurs organismes proposent des formations et certifications permettant d’acquérir les connaissances nécessaires pour exercer ce métier. Ces cursus sont généralement accessibles aux salariés via la formation continue, mais peuvent également être suivis par les demandeurs d’emploi ou les étudiants.

  L'accessibilité PMR : un enjeu majeur pour tous

Concernant le statut du référent handicap, celui-ci varie selon les contextes : il peut être un salarié à part entière de l’entreprise, une personne extérieure mandatée en tant qu’intervenant spécialisé ou encore un collaborateur déjà présent dans la structure qui se voit confier cette fonction en complément de ses autres activités.

Le référent handicap, un atout pour l’entreprise et les salariés

Au-delà des obligations légales en matière d’emploi des personnes handicapées, la présence d’un référent handicap dans l’entreprise constitue un véritable levier pour promouvoir une culture de l’inclusion. En facilitant l’accès à l’emploi et le maintien dans leur poste de travail aux travailleurs en situation de handicap, il contribue à enrichir les équipes et les compétences disponibles au sein de la société. Par ailleurs, son action permet également de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs à la question du handicap, ce qui favorise la cohésion et le respect des différences au sein de l’entreprise.

Retour en haut