Les aides financières destinées aux personnes handicapées en France

Le gouvernement français prend des mesures pour soutenir les personnes en situation de handicap grâce à diverses aides financières. Ces dispositifs sont mis en place pour améliorer la qualité de vie et favoriser l’intégration professionnelle et sociale des personnes concernées.

Aides générales

Il existe plusieurs types d’aide financière pour les personnes atteintes de handicap :

  • L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) : une prestation versée mensuellement qui permet de garantir un revenu minimal pour les personnes souffrant de handicap;
  • La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : une aide personnalisée qui couvre les frais liés à la dépendance, comme les dépenses d’aménagement du logement, de matériel médical ou de transport adapté ;
  • Les aides spécifiques de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) : des subventions qui peuvent être accordées pour financer des projets liés à la scolarité, la formation, l’emploi, le logement, etc. ;
  • La Carte Mobilité Inclusion (CMI) : un dispositif qui facilite la mobilité et l’accès aux services pour les personnes atteintes de handicap.

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

Cette allocation est destinée aux personnes âgées de 20 à 62 ans, en situation de handicap et qui ne peuvent pas travailler ou ayant une capacité de travail inférieure à 5% du fait de leur handicap. Le montant maximum de l’AAH est fixé à 903,60 € par mois en 2021.

Pour bénéficier de l’AAH, plusieurs conditions doivent être remplies :

  • Le demandeur doit atteindre un certain taux d’incapacité, déterminé par la MDPH ;
  • Ses revenus ne doivent pas dépasser un plafond fixé chaque année ;
  • Il doit résider en France de manière régulière et stable.
  Procédure de reconnaissance du handicap et sécurité sociale : tout savoir pour faciliter les démarches

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

La PCH est une aide financière destinée aux personnes handicapées pour les aider à faire face aux différentes dépenses liées à leur handicap. Elle peut couvrir :

  • Les aides humaines (interventions d’un auxiliaire de vie) ;
  • Les aides techniques (matériels adaptés) ;
  • Les aides à l’aménagement du logement et du véhicule ;
  • Les aides animales (chiens guides, par exemple) ;
  • Les aides exceptionnelles (frais ponctuels non prévisibles).

Pour y prétendre, le demandeur doit :

  • Être âgé de moins de 60 ans au moment de la demande (ou plus de 60 ans sous certaines conditions) ;
  • Avoir un taux d’incapacité d’au moins 80% ou, si le taux est compris entre 50 et 79%, avoir des difficultés absolues pour la réalisation d’au moins une activité de la vie quotidienne;
  • Résider en France de manière régulière et stable.

La Carte Mobilité Inclusion (CMI)

La CMI est un dispositif qui facilite l’accès aux transports et aux services pour les personnes atteintes de handicap. Elle peut comporter trois mentions :

  • Mention Invalidité : pour les personnes ayant un taux d’incapacité d’au moins 80 % qui entraîne une réduction sensible de leur capacité de travail ;
  • Mention Priorité : pour les personnes dont le taux d’incapacité est compris entre 50 % et 79 % et dont la situation nécessite une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun, ainsi qu’une priorité dans l’accès aux services publics et privés ;
  • Mention Stationnement : pour les personnes dont le handicap réduit de manière importante et durable leur autonomie de déplacement à pied et qui bénéficient de l’aide d’une tierce personne pour se déplacer.
  La discrimination des personnes handicapées : un enjeu de société

La demande de CMI doit être effectuée auprès de la MDPH du département de résidence.

Droits des personnes handicapées

En plus des aides financières, le gouvernement français a mis en place plusieurs droits pour les personnes handicapées :

Le droit à la scolarisation

Toute personne atteinte de handicap a le droit d’être inscrite dans l’établissement scolaire le plus proche de son domicile, qui doit être rendu accessible si nécessaire. Des dispositifs spécifiques sont mis en place pour accompagner ces élèves :

  • Les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) ;
  • Les Établissements Régionaux d’Enseignement Adapté (EREA) ;
  • Les sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA).

Le droit au travail

Les employeurs du secteur privé ont l’obligation d’embaucher des travailleurs handicapés à hauteur de 6% de leur effectif. Les employeurs du secteur public doivent également respecter un quota de 6% de travailleurs handicapés.

Le droit au logement

Les personnes handicapées ont également le droit de bénéficier d’un logement adapté à leurs besoins. Pour faciliter cette démarche, elles peuvent faire appel aux différents dispositifs d’aide au logement :

  • L’aide personnalisée au logement (APL) ;
  • La garantie Visale ;
  • Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Enfin, les personnes en situation de handicap peuvent se tourner vers les associations spécialisées et les établissements médico-sociaux pour obtenir du soutien et des conseils sur leurs droits et leurs démarches. Il est essentiel d’être bien informé et accompagné afin de bénéficier pleinement des aides financières et des dispositifs mis en place pour améliorer la qualité de vie des personnes concernées.

Retour en haut