Accueil Entreprise Tout savoir sur la norme Atex

Tout savoir sur la norme Atex

par Blog Corporate
norme atex

L’acronyme « Atex » figure dans différentes zones du secteur de l’industrie ou du bâtiment. Cette norme a été mise en place par l’Union européenne en vue de protéger les salariés qui exercent au sein d’un environnement à risque d’explosion. Il est donc indispensable pour les entreprises d’identifier les risques et les lieux potentiellement dangereux pour mettre en place les mesures de prévention nécessaires afin que les salariés ne se sentent pas menacés.

Le concept de la norme Atex 

Le terme Atex qui signifie « Atmosphère Explosive » désigne un environnement où les risques d’explosion sont plus élevés que la moyenne. L’explosion peut avoir lieu en raison de la forte présence de substances inflammables comme le gaz, les carburants ou autres produits combustibles. Cette norme exige donc des chefs d’entreprises de maîtriser les risques inhérents à l’explosion au même titre que les autres risques professionnels. Elle est constituée de deux directives européennes qui établissent les prescriptions minimales en lien avec les atmosphères explosives. La directive 1999/92/CE ou ATEX 137 incombe à l’employeur de mettre en place les mesures nécessaires pour assurer la protection des travailleurs. La directive 2014/34/UE ou ATEX 95 est quant à elle destinée aux constructeurs et concerne les dispositifs de protection utilisés en zone Atex. 

Les différentes catégories de zones Atex 

La réglementation Atex impose aux employeurs d’effectuer une évaluation des risques d’explosion afin de déployer les mesures nécessaires visant à les réduire. Il doit identifier le niveau de dangerosité de la zone en fonction de la nature du combustible et des conditions de travail. Les environnements susceptibles de présenter une atmosphère explosive sont classés en deux catégories :

– la zone où les combustibles sont sous forme de gaz, de brouillard ou de vapeur

– la zone où les combustibles sont sous forme de nuage de poussière

Ces zones sont ensuite divisées en trois sous-catégories distinctes en fonction du degré des risques d’explosion. Les différentes zones à forte présence gazeuse comprennent entre autres :

– la zone 0 indiquant un emplacement où le risque d’explosion est présent en permanence ou dans la durée en fonctionnement normal,

– la zone 1 où le risque d’explosion peut survenir de manière occasionnelle,

– la zone 2 où le risque d’explosion survient au cours de circonstances particulières comme un dysfonctionnement.

Ces caractéristiques s’appliquent également aux zones 20, 21 et 22 concernant les environnements qui présentent des substances inflammables sous forme de poussière. 

Le matériel adapté aux zones Atex 

Les zones Atex sont soumises à des normes de sécurité spécifiques en fonction de leur niveau d’exposition aux risques d’explosion, et nécessitent l’utilisation d’un matériel conforme aux exigences de la directive de 94/9/CE. L’employeur doit d’ailleurs mettre à disposition des employés un dispositif d’alerte Atex leur permettant de communiquer de manière sécurisée, qu’il s’agisse d’un téléphone mobile ou d’un talkie-walkie. La mise en place d’un matériel de surveillance, d’appareils de signalisation et d’un système électrique spécifique est aussi nécessaire pour réduire les risques d’explosion. Organiser une formation pour les employés est aussi indispensable assurer le bon usage de l’équipement dans les zones à risque.

0 commentaire

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire