Prime travailleur handicapé MDPH : tout ce que vous devez savoir

La prime travailleur handicapé MDPH est une aide attribuée aux employeurs embauchant des personnes en situation de handicap. Elle vise à favoriser l’emploi et l’intégration professionnelle des personnes ayant une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Dans cet article, nous aborderons les différentes aides existantes, les conditions d’attribution et le montant de ces primes.

L’aide Agefiph à l’embauche d’un salarié handicapé

L’aide financière à l’embauche d’une personne en situation de handicap est attribuée par l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) pour aider les employeurs à recruter des personnes en situation de handicap en CDI ou CDD d’au moins 6 mois. Le versement de cette aide se fait après un délai de 4 mois suivant la prise de poste du salarié.

Les conditions d’obtention de l’aide Agefiph

  • Le salarié doit être titulaire d’une RQTH délivrée par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées)
  • L’employeur doit avoir conclu un contrat de travail en CDI ou CDD d’au minimum 6 mois avec le salarié handicapé
  • Pour bénéficier de l’aide à l’embauche, l’employeur doit en faire la demande dans les 3 mois suivant la prise de poste du salarié
  • L’entreprise ne doit pas être assujettie à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ou avoir conclu un accord avec les partenaires sociaux et/ou l’Etat pour remplir cette obligation.

Le montant de l’aide Agefiph

Le montant maximum de l’aide est de 4 000 euros, versé en deux fois :

  • 2 000 euros après les 4 premiers mois de présence effective du salarié dans l’entreprise
  • 2 000 euros 12 mois après le début du contrat de travail. Cette seconde partie pouvant être conditionnée à la réalisation d’actions prévues dans le cadre du parcours emploi compétences (PECH) si le salarié a moins de 26 ans ou plus de 57 ans au moment de l’embauche.

La prime exceptionnelle à l’embauche des travailleurs handicapés

Cette prime a pour objet de permettre la création d’un emploi pour une personne motivée ayant une RQTH, mais dont les capacités ne correspondraient pas à celles attendues par l’employeur pour un poste existant. Elle peut atteindre jusqu’à 2 550 euros en cas de recrutement en CDI et 1 275 euros en cas de CDD d’une durée minimale de 6 mois.

Les conditions d’attribution de la prime exceptionnelle

  • En plus des conditions propres à l’aide Agefiph, le salarié doit être soutenu par une structure d’accompagnement (Cap emploi, mission locale, PLIE…)
  • Les actions concrètes en faveur du recrutement et de l’intégration professionnelle des travailleurs handicapés doivent être décrites dans le projet individualisé d’accès à l’emploi (PIAE) du salarié
  • Le versement est conditionné à la réalisation effective des engagements pris par l’employeur sur les 6 mois suivant l’embauche.

Le montant de la prime exceptionnelle

Le montant de cette aide est fonction du type de contrat de travail :

  • 2 550 euros pour un CDI ou un CDD d’au moins 12 mois
  • 1 275 euros pour un CDD d’une durée minimum de 6 mois et inférieure à 12 mois.

L’aide au maintien dans l’emploi

L’Agefiph propose également une aide financière pour favoriser le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés. Elle prend en charge une partie des frais engagés par l’entreprise pour maintenir le salarié dans son poste, adapter son environnement de travail ou faire appel à un service d’accompagnement spécialisé.

Les conditions d’éligibilité à l’aide au maintien dans l’emploi

  • Le salarié doit être titulaire d’une RQTH délivrée par la MDPH
  • L’employeur doit être en mesure de justifier des dépenses engagées pour maintenir le salarié dans son poste.

Le montant de l’aide au maintien dans l’emploi

Le montant maximum de cette aide est de 8 000 euros et elle peut être cumulée avec d’autres aides encore. Elle est proportionnelle à la durée du contrat de travail et aux dépenses engagées par l’entreprise dans le cadre du maintien dans l’emploi du salarié handicapé.

Aides de la MDPH : Allocation Adultes Handicapés, Carte mobilité inclusion,…

En plus des aides spécifiques à l’emploi, les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier de plusieurs prestations de la MDPH :

  • L’Allocation Adultes Handicapés (AAH) : versement mensuel qui garantit un revenu minimum aux personnes en situation de handicap dont l’âge est compris entre 20 et 62 ans révolus.
  • La Carte mobilité inclusion (CMI) mention invalidité : permet d’attester la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et facilite les déplacements et l’accès aux transports en commun (réductions tarifaires) pour les personnes en situation de handicap.
  • La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : versée sous conditions et permettant de prendre en charge les dépenses liées au handicap (aides humaines, aides techniques…).

En conclusion, les primes et aides pour les travailleurs handicapés présentent des avantages financiers pour l’employeur et favorisent l’emploi et l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap. Toutefois, ces dispositifs ne sont pas toujours suffisants pour combler le fossé entre les besoins exprimés par les entreprises et la réalité du marché du travail pour les travailleurs handicapés : l’accès à la formation et le soutien à la mobilité restent des enjeux majeurs pour faciliter leur insertion professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut